First lady du 3e Reich : Madga Goebbels ne cédera pas


Berlin 1945, les bombardements n’arrêtent pas ! Les russes sont entrés dans la ville, et Madga, Fisrt Lady du Reich se prépare.

Alors que des milliers de gens tentent de survivre au milieu des décombres, Magda Goebbels s’est réfugiée avec Hilter et son chien en tête, dans le bunker de la dernière chance.

Après tant d’efforts, de sacrifices et de calculs pour arriver à se hisser au plus haut sommet de l’Etat allemand, l’arrivée des russes dans Berlin sonne le glas pour les projets de Magda. Si elle commence à envisager la défaite, il est par contre évident qu’elle n’envisage pas de se rendre.

Une vie acquise à la cause nazie

La petite fille « illégitime » devenue femme a une revanche à prendre sur la société. Très vite séduite par le projet politique proposé par le Parti Nationaliste Allemand, elle trouve un emploi au sein du parti, puis épouse en secondes noces Joseph Goebbels, futur ministre de la propagande nazie. En l’épousant, elle devient « la première Dame du Reich ».

Femme séduisante, froide et calculatrice, ambitieuse, elle aura une influence sur certaines décisions de Hitler. Elle suggèrera notamment l’éviction de certains membres de la première heure. Elle usera de tous les moyens pour éliminer tous ceux qui contrarient ses plans, ceux qui la dérangent et qui sont prêts à affaiblir le projet d’émancipation de l’Allemagne nazie.

Plutôt morte que vive !

Complètement acquise à la cause de la propagande nazie, aux dernières heures de sa vie, elle mettra à exécution le plan qu’elle a eu le temps de mûrir en cas de défaite : celui de ne pas avoir à se rendre .

« Celle dont parlent toutes ces lettres est étendue sur le dos, les jambes ramenées l’une sur l’autre »

Ces rêves qu’on piétine – Sébastien Spitzer – extrait

Elle a effectivement tout prévu. Lorsque la porte du bunker cède, c’est donc sans surprise que Magda a déjà sombré dans les abîmes emportant avec elle ses enfants, ses secrets et ses espoirs.


Sébastien Spitzer dresse le portrait d’une femme à l’enfance contrariée , plus que jamais déterminée, dévorée par son ambition. Rien ne peut l’arrêter, si ce n’est la chute du Reich. Elle reniera sa famille, sacrifiera ses enfants, et pour ensuite se suicider. Découvrez le portrait glaçant de cette femme dont le seul désir était de devenir la femme la plus puissante du monde.

Magnifiquement écrit, nous sommes pris dès le début par ce chef d’oeuvre. Un livre puissant, déroutant, envoûtant, écrit avec beaucoup de finesse et de justesse. A lire absolument !

Mon p’tit Kiosk a aimé

Note : 5 sur 5.


Archives

Tous droits réservés
Mon p’tit kiosk©2019