InterClassics, de belles très belles voitures à Bruxelles


Actuellement, la tendance n’est certes pas à faire la promotion de la voiture. Déjà un objet de collection, ces modèles exposés le seront encore plus demain. Ici, il est question d’art.

Toutes les grandes marques comme ferrari, Porshe, Maseratti, Lamborghini, Fiat, Lancia sont représentée …

Et je n’ai pas boudé mon plaisir à voir de petites anglaises, ou italiennes. Raffinement, esthétique, choix réfléchis des matériaux, les véhicules exposés et souvent restaurés sont de vrais petits bijoux.

Tout est dans le detail

Les constructeurs, sous l’égide de designer, avaient de l’imagination dans ces années-là. Les hublots ou les feux arrières, les poignées des portières, les porte-bagages. Tout était pensé et pas une voiture se ressemblait. Les tôles, les pare-chocs, tout sans exception avaient une patte.

Prenez le temps de considérer l’objet en tant que pièce de collection, et vous découvrirez une qualité dans le travail et les finitions. Cela va du volant en cuir cousu main, au petit logo ciselé, en passant pas la marqueterie. Vous aurez même la possiblité de voir des voitures recouvertes de cuir. C’est juste inouï.

Vous verrez notamment une Rolls Royce dont l’habitacle est un mini salon. Les sièges étant de véritables canapés. D’autres merveilles vous attendent. Admirez le goût et l’assortiment des matériaux et des couleurs utilisés. Vous tomberez sous le charme de ses petites quatre roues.

Et puis, vous pourrez admirez le travail qui était consacré à leur réalisation, le sens du détail … qui les rendaient uniques.

Des petites merveilles en VOIE DE DISPARITION

Avec les nouvelles réglementations, ces véhicules sont menacés de disparition. Ils ne peuvent plus circuler en ville en raison des zones à faibles émissions.

Pourtant, ces véhicules font parties de notre patrimoine et mettent en lumière le travail de qualité qui étaient réalisés. Nous devons le défendre.

Aujourd’hui, les voiture sont uniformes. Beaucoup des marques exposées ont fusionné, voire disparu.

Il y avait un savoir-faire qu’il faut préserver. C’est notamment grâce à ce type d’événements que l’on pourra transmettre ce goût pour le beau, l’unique, le bien fait. Ce sont de véritables pièces d’art.


Je n’ai pas les moyens de m’offrir une de ses magnifiques voitures. Enfant, j’ai été beréce par des séries comme Chapeau Melon et Botte des cuir, où les plus belles anglaises défilaient au coeur de la campagne. Je rêvais de conduire une mercedes SL 300, je voulais une MG, une Aston Martin.

Préservons notre patrimoine surtout dans ces périodes de mutation profonde; on ne doit pas oublier ce que l’Homme est capable de faire du beau, très beau.
15-16-17 Novembre à Brussels Expo


Mon p’tit Kiosk a aimé


Archives
Des photos et des contrastes du noir et blanc par Balthasar Burkhard
Photographies 1969-2009 – Balthasar Burkhard – Actuellement et jusqu’au 2 février, Le …
Keith Haring s’expose à Bozar : my eighties in New York
Retrospective Keith Haring – BOZAR – Retrospective Keith Haring à ne pas …
Rencontre 2.0 avec Kendell Geers, renouveau du symbolisme
Portrait d'un homme pas comme les autres – Kendell Geers – Tous …

Tous droits réservés
Mon p’tit kiosk©2019