Maurice Maeterlinck, poète et essayiste belge, prix Nobel de littérature


– Maurice Maeterlinck-

Poète, écrivain, essayiste


Maurice Maerterlinck

En ce début de saison, la scène artistique bruxelloise rend hommage à une, sinon la plus grande figure de la littérature francophone belge, Maurice Maeterlinck. Le Théâtre National et La Monnaie mettent en scène « Les aveugles » et « Le silence des ombres ». Voilà un homme que je voulais en Une …Lire la suite


Figure de proue du symbolisme, Maurice Maeterlinck , né à Gand en 1862, est un poète dramaturge, et essayiste. Avocat de formation, il abandonne rapidement sa carrière pour se consacrer à sa passion en écrivant des poèmes pour des revues littéraires. En 1889, alors âgé de 27 ans, il publie son premier recueil « Serres chaudes ».

«  Nous vivons plus souvent avec nos spectres qu’avec les vivants qui nous entourent.  »

Maurice Maeterlinck

Dès lors, il s’oriente vers l’écriture destinée au théâtre et publie pas moins de 8 pièces entre 1889 et 1894. Ses oeuvres, tout comme celles d’autres grands dramaturges, vont venir bouleverser l’approche de la conception classique de la dramaturgie.

La destinée comme inspiration

La mort, comme dans « Les aveugles » ou « Le silence des ombres » , est magnifiée par des personnages représentant généralement la destinée ou la fatalité, et se révélant aux autres comme étant plus cruels finalement que la mort elle-même.

Il obtient la reconnaissance avec « L’Oiseau bleu » (1908), créé pour le Théâtre d’art de Moscou , pièce traduite dans plusieurs langues, et adaptée à plusieurs reprises, notamment aux Etats-Unis, en Angleterre, et même au Japon.

Par la suite, Maurice Maeterlinck se tournera vers des essais métaphysiques et philosophiques.

Exilé aux Etats-Unis pendant la seconde guerre mondiale, il publiera « Bulles bleues » et « la vie des abeilles » . Il décède à Nice en 1949.

Figure du symbolisme en Europe

Chaque année, le prix Maeterlinck récompense notamment l’acteur et l’actrice de théâtre de l’année. Le 23 septembre 2019, il récompensait « Sylvia » meilleure réalisation artistique et technique de Fabrice Murgia. Quoi de plus beau que de lui rendre hommage avec « Les aveugles » en novembre prochain avec l’immense Josse de Pauw.

Maurice Maeterlinck reste aujourd’hui célèbre pour son oeuvre Pelléas et Mélisande et comme figure emblématique du symbolisme européen. Il laisse derrière lui des oeuvres magistrales à re(dé)couvrir.


Il reçut la légion d’honneur en France, fut anobli par Albert 1er et désigné parmi les fondateurs de l’Académie royale de langue et de littérature française. En 1911, Maeterlinck se voit décerner le Prix Nobel de littérature et reste, jusqu’à maintenant, le seul écrivain belge à avoir obtenu le prix .

Maeterlinck nous renvoie face à nos peurs, notre destin et l’inexorable fatalité qu’est la mort. Dans les deux pièces présentées « Les aveugles » mise en scène par Josse De Pauw au Théâtre National et « Le silence des ombres » par dirigé par Benjamin Attahir à La Monnaie, on assiste à la présentation certes de la mort et aussi de l’indicible et l’invisible.

Mon p’tit Kiosk a aimé

Note : 4 sur 5.


Archives
Les aveugles , en attente du jugement dernier
Les aveugles – mise en scène Joss De Pauw – Les aveugles …
La vie de Sylvia Plath (re)jouée au Théâtre National, drame poignant
SYLVIA – Fabrice Murgia cie Artara & An Pierlé Quartet- Sylvia, c'est …
Agnès Jatahy à la rencontre des réfugiés des quatre coins du monde.
Le présent qui déborde – Christiane Jatahy – Sur fond de l’Odyssée …
La mémoire des arbres, derrière l’arbre se cache Oziersk
La mémoire des arbres – Fabrice Murgia – Tous droits réservés -Mon …

Tous droits réservés
Mon p’tit kiosk©2019