So long my son : ce si long, trop long retour à la vie


Yaojun et Liyun vivent une existence simple et heureuse avec leur fils Xing Xing dans le logement collectif qu’ils partagent avec leurs amis. Liyun attend un second enfant, qu’elle et son mari cachent à tout le monde, la politique de l’enfant unique ayant été instaurée. Démasqués, Liyun doit alors avorter.

Quand l’enfant disparaît

L’opération ne se passe bien et elle apprend qu’elle ne pourra plus jamais avoir d’enfant. Malheureusement, peu de temps après, Xing Xing se noie. Tout va basculer alors Yaojun et Liyun et leur entourage.

«  Il était leur seul enfant »

So Long, my Son – extrait du film

Désireux d’oublier ce drame, de ne plus vivre sous le regard des autres, et p

Le temps referme juste la blessure

Leur vie est devenue plus monotone, silencieuse et malgré leur tentative de recréer le cocon familial après avoir adopté un jeune garçon, qu’ils prénomment Xing Xing, rien n’y fait. Celui-ci a un poids énorme sur les épaules et ses parents adoptifs ne guérissent pas.

Ils n’arrivent pas à oublier. Rien, ni personne ne peut remplacer leur enfant. Face au désarroi, et son incapacité à les rendre heureux, le garçon finit par s’enfuir de la maison, laissant Yaojun et Liyun à nouveau seuls et désemparés .


Avec son 13e film, Wang Xiaoshuai dénonce la politique de l’enfant unique menée pendant 40 ans en Chine, et nous montre le pays en pleine mutation, passant du socialisme à l’économie de marché avec ses conséquences : licenciements, fin de l’emploi à vie ou restructuration des entreprises.

On voit également un peuple soucieux d’oublier le socialisme en effaçant toutes traces du passé.

A plusieurs reprises, Wang Xiaoshuai nous montre d’ailleurs, non sans nostalgie les conséquences de cette économie florissante, où l’on voit des ouvriers devenus riches et bling bling, des logements collectifs détruits pour laisser place à de luxueux complexes immobiliers, ou encore des cimetières déplacés au profit d’autoroutes flambant neuves.

So Long, My Son est long, lent, intense. Les acteurs Wang Jingchun et Yong Mei méritent sans conteste leur « Ours de Berlin. Emotions assurées.

Mon p’tit Kiosk a aimé

Note : 5 sur 5.

En savoir plus

So Long, My Son

Archives

Tous droits réservés
Mon p’tit kiosk©2019