La mémoire des arbres, derrière l’arbre se cache Oziersk


La mémoire des arbres

– Fabrice Murgia –

Tous droits réservés -Mon pt’tit kiosk(c)2019
Wynn Bullock-crédits photos©1958

RussieOziersk, ville de la zone de Tcheliabinsk-40


C’est l’histoire de Sergueï, qui nous raconte avec force et poésie les événements survenus après l’explosion de l’usine de Maïak le 29 Septembre 1957.

Pendant qu’il retranscrit ses mémoires

’Etat

En bons patriotes, et persuadés d’œuvrer pour la grandeur de l’Union soviétique, les habitants a

« Je suis né dans une ville qui n’existe pas, je meurs d’une maladie inconnue à cause d’une explosion qui n’a jamais eue lieu »

La mémoire des arbres – extrait

xposée à une forte radioactivité, la population commence à développer des maladies.

l exprime son désarroi dans un plaidoyer bouleversant face à Staline

Abandonné, se sentant trahi, il dénonce aussi la mesquinerie du système


L’accident survenu en 1957 est la 3e plus grande catastrophe nucléaire après Tchernobyl et Fukushima. On estime que 373 000 personnes ont été touchées par la catastrophe, condamnant ainsi des générations entières. En 2019, l’usine de Maïak est toujours active, malgré des fuites

L’Etat russe les a condamnés à l’oubli, et voudrait qu’il en reste ainsi. P

Dans la mémoire des arbres, Fabrice Murgia nous emmène à la rencontre de ces personnes oubliées. Interprétation magistrale de Josse De Pauw, mise en scène intelligente, ambiance sublime, et musique hypnotique . Du 12 au 22 septembre 2019 au Théâtre National.


Mon p’tit Kiosk a aimé

Note : 5 sur 5.


Archives

Tous droits réservés
Mon p’tit kiosk©2019